webleads-tracker

news

AKANEA Développement présente e-Tracking, le nouveau portail de traçabilité de son TMS Inter

A l’occasion du salon Supply Chain Event qui se tiendra les 17 et 18 novembre prochains au Parc de Expositions, Porte de Versailles, AKANEA Développement présentera son nouveau portail de traçabilité dans son logiciel de gestion Akanea TMS Inter dédié aux professionnels du transport de fret à l’international (route, air, mer, mono ou multi-modal).


e-Tracking, le nouveau portail de traçabilité : une visibilité 360° et 24/24 pour les opérateurs

Ce portail internet de traçabilité met à disposition l’ensemble des événements et documents relatifs à un dossier de transport international. Il propose un accès 24/24, sur tous types de navigateurs Internet, depuis un poste de travail classique ou depuis un appareil mobile, type tablette ou smartphone. Une gestion de droits et d’autorisations organise et sécurise l’information. Ce portail hautement disponible est un véritable atout dans un métier où les interlocuteurs sont nombreux et ne travaillent pas sur un même fuseau horaire.

Trois familles d’interlocuteurs interviennent sur ce portail en mode saisie ou pour une visibilité étendue et un partage optimal des informations : l’opérateur principal, utilisateur d’Akanea TMS Inter, l’opérateur secondaire qui est bien souvent l’agent sur un pays étranger de l’opérateur principal, et enfin, l’expéditeur et/ou le destinataire qui peuvent être des importateurs, exportateurs, industriels, chargeurs, etc… Les interlocuteurs partagent en temps réel les informations sur le statut des dossiers, les opérations en douane liées, etc… Les flux gérés par les plates-formes portuaires et aéroportuaires sont également consultables. Un workflow intégré assure l’organisation des flux d’informations grâce à un système d’emails automatiques. Une Gestion Electronique de Documents (GED) assure, dans le portail, le stockage et le partage des documents : déclarations douanières, B/L, manifeste, CMR, LTA, etc…

« Le Club Clients Utilisateurs AKANEA a permis de partager sur les besoins réels et les objectifs attendus par les opérateurs sur ce type de portail de traçabilité. » indique Arnaud MARTIN, Directeur du Développement des Marchés.

Notons que ce nouveau portail fait partie intégrante d’une démarche de certification OEA (Opérateur Economique Agréé).


Akanea, partenaire du projet réglementaire e-Freight

Lancé en 2007 par IATA (The International Air Transport Association), le projet e-Freight vise à supprimer l’utilisation et les transferts de documents sous format papier pour le transport de fret aérien et à les remplacer par des flux de messages électroniques standardisés. L’objectif de ce projet d’envergure européenne est la diminution du coût global du fret aérien, la réduction de la durée du transit dans la chaîne logistique, le respect des règlementations internationales et enfin une sécurité et une précision améliorées. Le projet prévoit à aujourd’hui une finalisation pour le courant 2016. Il inclut la dématérialisation de 3 principaux flux :

1. l’envoi de la LTA au CIN (plate-forme d’échanges électroniques de Paris Charles de Gaulle),
2. la déclaration douanière associée à l’opération de transport
3. l’envoi de la LTA aux compagnies aériennes avec la mise à disposition des statuts de la marchandise par ces mêmes compagnies aériennes (flux CHAMP).

« Notre rôle d’éditeur et notre implication dans ce marché depuis plus de 25 ans a amené tout naturellement AKANEA à prendre part à ce projet. Nous maîtrisons la question du deuxième flux qui concerne la déclaration douanière depuis de nombreuses années à travers le module DOUANE d’Akanea TMS Inter, notre logiciel dédié à la gestion du transport de fret à l’international », explique Arnaud MARTIN.

Sous l’impulsion de la Direction des Douanes de Roissy, AKANEA oeuvre actuellement en étroite collaboration avec le CIN sur le premier flux, et figure parmi les entreprises pilotes du projet e-Freight, en tant qu’éditeur de logiciels, aux côtés de son client NECOTRANS.

« Il s’agit d’un projet essentiel pour nos clients. En effet, les compagnies aériennes exercent aujourd’hui une forte pression sur les opérateurs de transport aériens (transitaires, transporteurs, etc…) pour la mise en place de ce projet ; pression exercée à travers notamment la tarification de la LTA sous format papier qui pourrait voir son prix augmenter de façon exponentielle, alourdissant ainsi la charge financière sur les opérateurs du transport de fret aérien », conclut Arnaud MARTIN.


 

Téléchargez le document

 

Le 27 octobre 2015