WMSUne gestion des stocks fluide et efficace est indispensable à l’heure où les envois doivent être toujours plus rapides tout en limitant un les erreurs afin de satisfaire des clients exigeants.

En tant qu’entreprise de gestion logistique ou industrielle, s’équiper d’un logiciel de gestion d’entrepôt fait partie des briques nécessaires à la bonne marche de votre logistique ou celle de vos clients.

Découvrez en détail la définition d’un WMS (Warehouse Management System) ainsi que ses principales fonctionnalités au service d’une gestion d’entrepôt réussie.

WMS, une définition simple

Un WMS est un logiciel de gestion d’entrepôt utilisé pour coordonner, contrôler et optimiser les flux spécifiques à un entrepôt. Ce système permet aux entreprises de gérer les opérations de bout en bout, de la réception des marchandises (ou matières premières) à leur expédition, en passant par leur stockage.

En d’autres termes, un WMS aide le gestionnaire d’entrepôt, le responsable logistique ou le responsable des stocks, à monitorer les flux de marchandises et d’informations sur l’ensemble des zones de l’entrepôt afin d’optimiser les systèmes de stockage.

Quels sont les avantages d’utiliser un WMS ?

L’utilisation d’un WMS apporte de nombreux avantages, parmi lesquels plus de flexibilité, d’efficacité et une meilleure visibilité pour :

  • Assurer la traçabilité en temps réel des flux
  • Réduire les erreurs de préparation
  • Accélérer la préparation et l’envoi des commandes
  • Suivre précisément l’ensemble des activités
  • Gérer plus efficacement les ressources matérielles et humaines
  • Obtenir des données précieuses sur l’activité

Les grandes fonctionnalités d’un WMS

Un WMS dispose de fonctionnalités majeures pour :

  • Gérer les entrées
  • Localiser les unités de charge
  • Contrôler les stocks
  • Contrôler les sorties
Akanea WMS Xtent

La gestion des entrées

Pour cette fonction, il faut distinguer 3 opérations gérées depuis un WMS : la réception, la saisie de données logistiques et l’étiquetage.

  • La réception des marchandises, articles ou matières premières consiste à vérifier les quantités et attributs des bien reçus, à les faire passer au contrôle qualité et les entrer dans le stock
  • La saisie des données logistiques (référence, poids, numéro de série…) et la mise à jour des données de stockage assure la traçabilité du stock
  • Le WMS génère et appose des étiquettes avec code-barres sur l’ensemble des marchandises. Grâce à elles, les opérateurs contrôlent et identifient facilement les opérations réalisées dans l’entrepôt.

Le contrôle des stocks

Le WMS fournit les informations complètes et utiles pour le stock grâce à plusieurs fonctions :

  • Une représentation graphique du plan de l’entrepôt avec le détail de chaque emplacement
  • Une gestion des emplacements par un dispositif permettant d’obtenir des informations sur les emplacements
  • Un contrôle en temps réel de l’état du stock pour parer à des éventuelles ruptures, anticiper les pertes et suivre les réserves
  • Un calcul de rotation des articles pour gérer les stocks et effectuer des réajustements si nécessaire
  • Un comptage précis pour réaliser l’inventaire de l’entrepôt, d’emplacements ou zones spécifiques

La localisation de la charge

On distingue 3 démarches dans ce type d’opération :

  • Le stockage selon les règles et les stratégies, les marchandises sont affectées à un emplacement en fonction de critères définis tels que la rotation des articles, la famille de produit, la compatibilité avec d’autres articles…
  • Le Cross-docking favorise la réduction des mouvements d’une marchandise. Lorsqu’un entrepôt réceptionne des marchandises dont une partie sert à terminer une commande incomplète, ces dernières passent immédiatement de la zone de réception à la zone de préparation. L’excédent de marchandises reste stocké dans l’entrepôt.
  • Le réassort et allotissement afin de réapprovisionner avec des marchandises entrantes des commandes directement s’il reste peu d’article en stock. Comme le cross-docking, l’excédent de marchandises est stocké dans l’entrepôt

La préparation des commandes

Grâce à cette fonction, le WMS assure la gestion des manquants ou encore des emplacements de stockage. On note :

  • La gestion des quais attribués à chaque commande
  • L’affectation des opérateurs
  • Le pilotage des systèmes automatisés
  • L’indication de regroupement des commandes
  • La gestion précise des différentes opérations notamment le picking grâce à la définition d’un itinéraire optimisé, pour faciliter le travail des opérateurs et favoriser leur rentabilité

La gestion des sorties

Le WMS contrôle également les sorties de produits par :

  • L’identification des colis de commande grâce à l’étiquetage des expéditions
  • L’édition de l’ensemble des documents spécifiques aux expéditions, notamment ceux à donner au transporteur
  • La gestion des process de chargement des commandes, de contrôle de la qualité et de l’envoi

 Pour aller plus loin, découvrez les bénéfices d’interconnecter un logiciel WMS à un logiciel TMS (Transport Management System) ou logiciel de gestion des opérations de transport en français.