Plan de transport : quand Darwin s’invite dans le transport routier de marchandises.

Sur le marché du Transport Routier de Marchandises (TRM), la crise COVID-19 a des conséquences différentes selon l’entreprise, ses marchés et ses clients. Alors que certaines sociétés ont dû immobiliser la majorité de leur parc, d’autres ont connu un pic d’activité.

Néanmoins, le secteur enregistre en moyenne une baisse globale de son activité, de l’ordre de 24% en mars, et de 28% en avril par rapport à 2019 d’après le baromètre CNR.

Adapter ses plans de transport pendant la COVID-19

Les crises de cette ampleur sont propices à l’innovation, à faire émerger de nouvelles idées qui aboutissent à l’adoption des modes de travail différents. Car comme le souligne parfaitement Darwin dans sa célèbre théorie, les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.

Appliqué aux transporteurs routiers, ce darwinisme se répercute sur les plans de transport. En effet, depuis la COVID-19, les transporteurs ont repensé leurs tournées, se sont recentrés, par exemple sur l’agroalimentaire secteur très sollicité ces derniers mois, ou ont dû prendre en compte de nouvelles contraintes.

Aujourd’hui, plus que jamais, il paraît indispensable pour une société de transport de posséder un logiciel TMS doté d’un planning performant, capable d’accompagner l’exploitant au quotidien.

Optimiser le pilotage de son exploitation

Quel transporteur ne rêve pas de réduire ses kilomètres parasites, ou ses retours à vide ou encore diminuer son empreinte carbone ? Le planning de transport directement intégré au TMS fait gagner un temps précieux à l’exploitant, et permet d’apporter une réponse à l’ensemble de ses besoins.

En effet, grâce à la combinaison de critères définis au préalable par le transporteur :

  • Découpage géographique et zone de tournée
  • Expéditeurs et ordre de priorité par rapport à des heures d’ouverture ou des colis prioritaires
  • Types d’articles en fonction du chargement, par exemple des produits frais ou périssables, des produits dangereux…

Les segments du plan de transport sont automatiquement affectés à une tournée. L’exploitant ne devra plus qu’effectuer des actions correctives le cas échéant, en fonction de sa connaissance de ses propres clients. Le planning agit comme un véritable outil d’aide à la décision, pour s’adapter à toutes les circonstances !

Analyses des résultats et bénéfices

L’exploitant peut analyser grâce à des indicateurs chiffrés, des jauges ainsi que des alertes sur son activité quotidienne, et ainsi faire les ajustements nécessaires. Il peut également calculer le tarif d’achat correspondant à tel ou tel plan de transport.

L’ensemble de ces actions contribuent à améliorer :

  • Le service client
  • Les temps de chargement et de déchargement
  • La qualité de la relation avec les fournisseurs
  • La rentabilité de l’exploitation

Qui a dit que Darwin avait tort ?