Corinne Roche, Responsable R&D Douane chez AKANEA

À l’occasion de la sortie du nouveau module DEB (Déclarations d’Échanges de Biens) sur Akanea DOUANE, nous faisons un focus sur la manière dont nous organisons le lancement de nouvelles fonctionnalités sur nos logiciels :

— L’organisation du service R&D Douane
— Les développements réalisés
— L’importance des clients pilotes

Corinne Roche, Responsable R&D Douane chez AKANEA, répond à toutes nos questions.

Bonjour Corinne, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer vos missions au sein d’AKANEA ?

Ma mission chez AKANEA est double.

La première est managériale. Je gère l’équipe R&D dédiée au produit Akanea DOUANE, constituée de chefs de projet outils et fonctionnels ainsi que de développeurs. La volonté, au sein de cette équipe, est de mettre l’accent sur la formation de jeunes ingénieurs via l’alternance école/entreprise. Cela assure un bon équilibre entre nos chefs de projet confirmés et nos jeunes recrues qui apportent des idées neuves et une vision plus moderne de l’informatique.

La deuxième est plus fonctionnelle en tant que directrice de la ligne de produit douane. En collaboration avec le Marketing Stratégique et les membres de notre Business Unit (BU), nous identifions les évolutions à mettre sur les prochaines versions et décidons de la feuille de route d’Akanea DOUANE. Je veille aussi à l’aspect réglementaire de la solution et à sa pérennité technique.

Pouvez-vous nous parler brièvement de la Déclaration d’Échange de Biens (DEB) et nous dire pourquoi vous avez préféré remplacer un service web existant depuis plus de 20 ans par un module nativement intégré à Akanea DOUANE ?

La DEB existe depuis 1993. Dans nos diverses solutions douane, elle y avait une place prépondérante car nous offrions plus de souplesse et d’interactions avec l’écosystème que le service web proposé par l’Administration des Douanes Françaises. Elle avait déjà fait l’objet d’une réécriture en 1999 sous le nom de IDEB et il était temps de la moderniser.

Pour cette raison, depuis février 2020, notre solution Akanea DOUANE se trouve maintenant complétée d’un nouveau module DEB. De nombreuses informations peuvent être partagées avec les autres téléprocédures Delta ou Gamma. Ce module profite de notre architecture entièrement SaaS et peut même être utilisé en mode hébergement. En synergie totale avec les autres modules, il leur apporte aussi des nouvelles fonctionnalités comme le contrôle des numéros de TVA par exemple.

Comment se passe le travail au niveau de la R&D pour la sortie d’un module comme celui-ci ? Combien de temps cela prend-il ?

Un module tel que la DEB représente un peu plus d’une année de travail en développements pour une personne à temps plein. À cela, il faut ajouter environ 50% de temps supplémentaire pour l’analyse, les tests, l’élaboration de la documentation et autres supports.

Pour la mise en ligne effective d’un module, environ un mois est nécessaire pour tester, corriger, organiser des tests interservices, faire des formations internes et élaborer un support de présentation de version. Nous organisons aussi l’installation et le démarrage d’un Opérateur Pilote/ Client Pilote. Ensuite, si les retours du Pilote sont positifs, nous libérons le module pour tous nos clients.

Avez-vous travaillé avec la Douane Française pour la sortie de ce module ? En quoi est-ce important pour AKANEA de travailler en étroite collaboration avec la Douane sur ces sujets ?

Sur le sujet de la DEB, la collaboration avec la Douane Française est moins importante que pour les autres modules Delta, Gamma ou encore Delta-T. Pour la DEB, l’Administration des Douanes Françaises nous a fourni des spécifications sur les données attendues ainsi que le cadre réglementaire via la parution annuelle du Bulletin Officiel des Douanes (BOD). Cependant, pour ce module, la collaboration s’est principalement effectuée avec les Centres Interrégionaux de Saisie de Données (CISD) qui collectent les données des DEB.

De manière plus générale, c’est essentiel pour AKANEA de travailler en étroite collaboration avec la Douane Française : cela nous permet d’anticiper les évolutions réglementaires et d’avoir le temps de proposer une solution certifiée conforme par la Douane mais aussi en adéquation avec les besoins de nos clients.

Sur de nombreux sujets, nous sommes sollicités par la Douane Française, et très volontaires pour devenir Pilote du Centre Informatique Douanier. Nous participons aux groupes de travail, à la relecture (et éventuellement à la correction) des spécifications détaillées émises par la Douane, ainsi qu’à la mise au point des tests. De fait, nous sommes souvent dans les premiers éditeurs de logiciels à mettre en production les nouveautés avec nos propres clients pilotes.

Lors de la sortie d’une fonctionnalité ou d’un module sur Akanea DOUANE, comment sont pris en compte les retours clients ? Existe-t-il une procédure spécifique pour la remontée de ces informations ?  Sont-elles toutes prises en compte ?

Il existe différents vecteurs d’informations pour signaler un besoin ou une anomalie :

  • Via notre service Support qui transmettra le besoin à la R&D
  • Via notre extranet ou la boîte à idées directement intégrée dans le logiciel Akanea DOUANE
  • De manière indirecte via nos autres services : consultants, chefs de projet, commerciaux

Nous enregistrons bien entendu toutes les demandes et ces dernières font l’objet d’une sélection puis éventuellement d’une étude de faisabilité avec parfois des demandes de précisions. Elles peuvent ensuite être intégrées à la feuille de route définie lors de nos réunions internes mensuelles au sein de notre Business Unit.

En quoi le fait d’avoir des clients pilotes est important ? Qui peut devenir client pilote pour tester de nouvelles fonctionnalités ?

Le fait d’être client pilote doit être perçu comme un partenariat gagnant-gagnant avec AKANEA. En lien direct avec le service R&D, il est totalement accompagné puisque nous l’assistons dans son installation, son démarrage et nous lui prodiguons des conseils d’utilisation.

Au fur et à mesure de son utilisation, le client pilote nous expose les problématiques qu’il rencontre et nous essayons de trouver ensemble les meilleures solutions. Il bénéficie bien souvent de modifications en avant-première et très adaptées à ses besoins. En cas d’anomalie, nous considérons toujours les corrections comme prioritaires par rapport à notre feuille de route.

Il est primordial pour AKANEA de faire appel à des clients pilotes car ce sont eux qui mettent à l’épreuve les fonctionnalités que nous avons imaginées. Ce premier avis externe nous permet rapidement de savoir si notre conception et nos développements sont corrects et correspondent aux besoins.