Douane : quelles sont les évolutions réglementaires à connaître pour 2022 ?

En discussion depuis longtemps, le Royaume-Uni et l’Union Européenne sont enfin parvenus à trouver un accord de commerce et de coopération, le 24 décembre 2020. Dans cet accord, il a été convenu que le Royaume-Uni quittait officiellement l’Union Européenne au 1er janvier 2021. Avec le Brexit, le Royaume Uni est devenu à nouveau un état tiers, de nouvelles règlementations douanières ont alors pris effet pour les échanges commerciaux avec l’Union Européenne.

Plus d’un an après l’entrée en vigueur du Brexit, où en sommes-nous et comment se passent les échanges commerciaux ? Nous vous invitons à lire notre article pour le savoir.

Le 1er janvier 2021 : une date remplie d’espoirs et d’incertitudes !

Attendu depuis longtemps, le Brexit a réellement été instauré le 1er janvier 2021. Une date emplie d’espoirs pour beaucoup de Britanniques mais aussi d’incertitudes pour d’autres, dont les pays membre de l’Union Européenne. En effet, si sur le papier le Brexit semblait prometteur pour beaucoup, la réalité est toute autre pour certains.

Une réalité en demi-teinte par rapport à ce que s’imaginaient la plupart des pro-Brexit. En effet, selon un sondage publié récemment par The Observer, ce sont 6 électeurs sur 10 qui pensent que le Brexit prend une mauvaise tournure ou en tout cas différente de celle qu’ils s’étaient imaginée.

Camouflées au début par la crise sanitaire de la Covid-19, les conséquences économiques directement liées au Brexit commencent désormais à se faire ressentir. Parmi les difficultés économiques les plus répandues, on retrouve notamment un manque de main d’œuvre mais également de nombreuses pénuries dans les rayons des supermarchés. Bien que ces difficultés puissent se retrouver également au niveau mondial actuellement, dans le cadre du Royaume-Uni il est pointé du doigt l’ensemble des importateurs qui évitent les fournisseurs européens pour limiter la « paperasse » administrative ou encore les agriculteurs qui manquent de main d’œuvre pour leurs récoltes. La chaine logistique se retrouve mise à mal et certains ne cachent pas leur mécontentement ou leur inquiétude concernant l’avenir.

Le transport routier de marchandises, un secteur clé pour le Royaume-Uni et l’Union Européenne

Le transport routier est bien entendu lui aussi impacté par l’ensemble de ces changements. L’Union Internationale des Transports Routiers (IRU) dont AKANEA est membre, explique que le Transport routier de marchandises est un secteur crucial autant pour le Royaume-Uni que pour l’Union Européenne, comme le confirment les chiffres suivants :

  • Plus de 4.4 millions de véhicules de transport de marchandises avec chauffeur relient le Royaume-Uni et l’UE,
  • Le Royaume-Uni exporte 21 350 000 tonnes de marchandises par la route à destination de l’UE (Eurostat 2015),
  • L’UE exporte 26 816 000 tonnes de marchandises à destination du Royaume-Uni.

Si on regarde les chiffres annoncés par Eurotunnel, il est certain que le Brexit a ébranlé le transport routier de marchandises. Par exemple, en 2021, Eurotunnel rapporte une baisse de 6% par rapport à 2020 pour le transport de camions via ses navettes Freight.

Quant à elle, la pénurie de main d’œuvre dans le transport routier est bien réelle puisqu’environ 100 000 postes de chauffeurs routiers sont vacants. Ce manque s’explique notamment par le départ de milliers d’européens travaillant au Royaume-Uni qui seraient rentrés chez eux lors de la pandémie et qui ne seraient pas revenus à cause de l’entrée en vigueur du Brexit. Les compagnies de transport routier redoublent d’effort en augmentant les salaires des chauffeurs, espérant fidéliser et attirer plus de candidats, mais la situation à terme ne peut être viable, notamment avec la hausse fulgurante que subissent les prix du carburant due au contexte géopolitique.

INFO AKANEA
Sur l’année 2021, environ 80 clients ont été accompagnés par Akanea DOUANE, avec un nombre de déclarations ICS (Import Control System) avoisinant les 275 000. La préparation en interne des équipes et l’anticipation de toutes les formalités liées au Brexit ont permis un réel succès pour Akanea DOUANE qui a ainsi pu accompagner professionnels de la douane et transporteurs routiers européens.

Quelles suites à venir ?

Bien que le Brexit soit bel et bien effectif pour les Britanniques ainsi que pour les pays membres de l’Union Européenne, l’ensemble des règlementations ne sont toujours pas encore toutes établies. En effet, si après une période de transition l’ensemble des règlementations ont été (re)mises en place, de nouvelles sont encore à venir. C’est notamment le cas de l’ICS GB qui devrait entrer en vigueur au 1er juillet 2022. Encore une fois, anticipation et préparation des formalités douanières requises sont de rigueur pour les transporteurs routiers afin qu’ils ne soient pas bloqués à la frontière.

AKANEA est partenaire de grands nombres d’entreprises et institutions (IRU, Eurotunnel, TLF…) afin de pouvoir vous accompagner en toute sérénité sur l’ensemble des démarches douanières liées au Brexit. Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Découvrir nos autres articles :

Douane : quelles sont les évolutions réglementaires à connaître pour 2022 ?

Douane : quelles sont les évolutions réglementaires à connaître pour 2022 ?

Le digital comme facilitateur de vos déclarations douanières

Le digital comme facilitateur de vos déclarations douanières