Le transport routier face à la hausse des prix du carburant

Depuis plusieurs semaines, le secteur du transport routier est mis à mal par une augmentation considérable de deux de leurs principaux postes de coûts : les carburants et les salaires.

En effet, la flambée des prix du carburant due au conflit qui a éclaté entre la Russie et l’Ukraine a malheureusement coïncidé avec l’application des accords sociaux signés dans la profession les 3 et 28 février 2022.

Comment ce secteur d’activité fait face à ces difficultés, et comment les acteurs de la supply chain peuvent limiter les impacts sur leur activité ?

Les conséquences de la forte augmentation du carburant pour le transport routier

Depuis plusieurs années, l’évolution du prix de l’essence représente un facteur de difficulté pour les entreprises de transport. Déjà en 2021, le prix du litre de gazole avait augmenté de 45 % et celui du GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) de 250 %, déclare l’OTRE (Organisation des Transporteurs Routiers Européens). Depuis le début du conflit géopolitique entre la Russie et l’Ukraine, les prix ont continué de s’envoler.

Cette flambée des prix du carburant entraîne des conséquences non-négligeables sur le secteur du transport routier. Etant un poste de dépense important pour ces acteurs – qui peut représenter jusqu’à 25 % de leurs coûts – il existe un risque considérable de travail à perte et donc un effondrement de la trésorerie.

« Pour nous, le poste carburant représente 30% du chiffre d’affaires » explique Stéphane Lalanne, dirigeant des Transports Lalanne au média Sud Radio.

Une aide de 400 millions d’euros pour les transporteurs

Face à une situation critique qui fragilise grandement le secteur du transport routier, les organisations FNTR (Fédération Nationale des Transporteurs Routiers) et OTRE ont demandé à l’Etat « des mesures de sauvegarde », sous forme d’un « bouclier tarifaire énergie » qui gèlerait les hausses dans un premier temps, et de plusieurs aides qui auraient pour but de soutenir les trésoreries des professionnels.

A l’issue de négociations tenues le vendredi 18 mars dernier, le ministre des Transports et les organisations professionnelles du secteur sont arrivés à un accord : une aide de 400 millions d’euros de la part du gouvernement sera attribuée pour les acteurs du transport routier, afin de faire face à la hausse des prix du carburant. Les entreprises se verront toucher une aide par véhicule, multiplié par le nombre de véhicules de leur flotte. Dans le secteur du transport de marchandises (TRM), voici le barème des aides :

  • 400 € pour les véhicules de transport de marchandises dont le PTAC est inférieur à 7,5 T
  • 600 € pour les véhicules de transport de marchandises dont le PTAC est compris entre 7,6 T et 25,9 T
  • 750 € pour les véhicules de transport de marchandises dont le PTAC est supérieur à 26 T
  • 1300 € pour les tracteurs routiers qui tirent les semi-remorques.

Au total, cette aide va concerner environ 520 000 véhicules. A cette action, s’ajoute également une réduction de 0,15 €/L hors taxes à la pompe et à la cuve de gazole durant quatre mois, du 1er avril au 31 juillet.

Selon le délégué général de l’OTRE Jean-Marc Rivera, cette aide accordée va permettre aux acteurs du secteur de respirer, mais leur situation financière reste tout de même très fragile alors qu’il précise que « notre secteur d’activité [le transport routier], le gouvernement l’avait lui-même reconnu, est un secteur qui est vraiment stratégique pour notre économie ».

Une solution TMS pour optimiser ses frais liés au carburant

L’utilisation d’un TMS (Transport Management System) vous aide à réduire votre poste de dépense lié à la consommation du carburant. En effet, ces outils performants vous permettent aujourd’hui de prendre les meilleures décisions pour améliorer la rentabilité de vos opérations.

Véritable outil de planification et d’organisation de vos transports, la solution logicielle Akanea TMS vous permet d’optimiser vos opérations afin de réduire le nombre de camions nécessaires à l’acheminement des marchandises. Vous pouvez alors maximiser le taux de remplissage de vos véhicules, organiser et modifier vos tournées pour qu’elles soient plus pertinentes et rentables, pour enfin diminuer vos coûts en énergie. Grâce au module d’exploitation cartographique XWay, vous avez également la possibilité d’anticiper vos frais kilométriques. Enfin, avec les outils de mobilité XMobile et d’informatique embarquée qui sont reliés à votre TMS, vous collectez de nombreuses données en temps réel qui vous permettent d’affiner vos trajets et d’analyser la consommation de carburant réelle de vos véhicules.

La solution Akanea TMS offre également deux fonctionnalités indispensables pour l’optimisation de vos frais liés à l’énergie :

  • La majoration gazole à la vente: vous facturez vos clients en fonction du prix réel du baril.
  • La majoration gazole à l’achat: vous anticipez les fluctuations du prix du baril et contrôlez vos coûts d’achat auprès de votre affréteur.

L’ensemble des professionnels du secteur du transport routier doivent faire face à l’augmentation de leurs coûts et à l’inflation qui touchent le prix des énergies ces dernières semaines. Grâce aux aides de l’Etat, et en vous équipant d’outils de pilotage innovants pour votre activité, vous pouvez faire face à la crise en optimisant vos frais de transport, tout en répondant à la demande croissante des besoins en transport et logistique.

Pour en savoir plus :

Comment un logiciel peut accompagner les entreprises du TRM dans leur transition écologique ?

Comment un logiciel peut accompagner les entreprises du TRM dans leur transition écologique ?

Pénurie des chauffeurs routiers : comment attirer et fidéliser les conducteurs de demain ?

Pénurie des chauffeurs routiers : comment attirer et fidéliser les conducteurs de demain ?

Interconnections TMS WMS

Interconnectez TMS et WMS et devenez indispensable auprès de vos clients