Les 3 grandes tendances du secteur de la supply chain pour 2022

La supply chain est un domaine en constante évolution, et doit s’adapter à de multiples variables : le changement des processus et méthodes de travail, le comportement et les exigences des consommateurs mais également des fournisseurs, le contexte géopolitique, le développement de nouvelles technologies, …
C’est pourquoi il est nécessaire pour les acteurs de rapidement identifier les tendances du marché pour se former, s’adapter et préparer le futur.

Pour cette année 2022, nous avons identifié trois grandes tendances pour le secteur de la chaîne logistique :

1. Le développement et l’utilisation croissante des nouvelles technologies.

La transformation digitale des entreprises de la supply chain est depuis quelques années l’un des principaux leviers de croissance pour ces acteurs, qui doivent répondre à de nouveaux enjeux stratégiques. De nouvelles technologies de pointe se font de plus en plus envahissantes et performantes. En effet, l’automatisation des activités devient prioritaire pour rester productif, compétitif et parer à certaines problématiques très actuelles comme le manque de personnel, qui devrait se poursuivre sur cette année 2022.

Plusieurs solutions technologiques sont utilisées ou expérimentées, à différents niveaux de la chaîne logistique :

Les logiciels métiers

Véritable « cerveau » au sein de votre exploitation, les logiciels métiers sont indispensables pour l’optimisation de la gestion de vos activités. Les solutions TMS (Transport Management System) et WMS (Warehouse Management System), fournies généralement par des éditeurs de logiciels spécialisés tel que AKANEA, sont des outils puissants capables de garantir un pilotage quotidien fluide de votre exploitation, et un suivi en temps réel de vos missions et activités. Interconnectables, ils vous permettent de fournir une offre de service complète à vos clients de plus en plus exigeants.

Ces logiciels de gestion de la supply chain sont devenus des éléments essentiels pour détecter les éventuelles difficultés que vous pouvez rencontrer, et les résoudre avant qu’ils ne se transforment en réels problèmes de production.

On estime que la taille de marché des éditeurs de logiciels dédiés à la chaîne logistique devrait atteindre en 2022 plus de 20 milliards de dollars dans le monde (voir le rapport complet de GP Bullhound).

La robotique

L’utilisation de la robotique se voit grandissante dans les années à venir pour les entreprises, avec deux objectifs : automatiser leur activité, et rationaliser leurs processus afin de gagner en productivité. Les AMR (Autonomous Mobile Robot), ou robots mobiles autonomes en français, constituent un moyen efficace d’automatiser certaines tâches de manutention et de transport interne. De plus, ces équipements sont en capacité de travailler 24 heures par jour, toute l’année. On aborde la notion de « cobotique », qui présente l’utilisation de la robotique pour augmenter les capacités humaines, plutôt que de les remplacer.

L’Internet des Objets (IoT) et l’Intelligence Artificielle (IA)

L’IoT et l’IA sont des technologies de pointe complémentaires pour votre exploitation. En effet, elles sont majoritairement utilisées dans un premier temps pour collecter de nombreuses données sur votre activité, issues de multiples capteurs disposés sur les points stratégiques de la chaîne logistique. Par la suite, ces informations sont organisées et analysées dans le but d’optimiser l’activité de l’entreprise. Par exemple, pour une société équipée, il est désormais facile d’anticiper les pics d’activité, et d’ainsi mieux gérer ses ressources humaines et matérielles.

En associant votre logiciel de gestion à ces technologies, vos données remontent en temps réel et la chaîne d’approvisionnement gagne en transparence. Vous avez une visibilité complète pour atteindre l’excellence opérationnelle, et un accès à des informations cruciales vous permettant une prise de décision facilitée.

Les secteurs de l’IA et de l’IoT vont se développer davantage dans les prochaines années, et créer des quantités impressionnantes de données. Bientôt, ces technologies vont avoir un impact prédictif sur les processus de la chaîne logistique.

La blockchain

Cette technologie permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente et sécurisée. L’utilisation de cette notion permet :

  • De fournir des informations précises et actualisées à tout moment,
  • De garantir la visibilité de ces données par l’ensemble des parties prenantes de la chaîne,
  • D’améliorer la sécurité des informations contenues.

Comme vu précédemment, la donnée est fondamentale dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Mais si l’information est le pouvoir, la manière dont on la traite est hautement stratégique.

2. Une chaîne logistique plus verte

La mise en place d’une supply chain plus responsable est plus que jamais nécessaire. Les professionnels impliqués subiront des pressions venues de différentes directions :

  • Des nouvelles réglementations qui ne feront que grandir, avec des horizons 2030 ou 2050,
  • Des chaînes d’approvisionnement devenues plus incertaines,
  • Des consommateurs qui bénéficient d’ores et déjà d’un meilleur accès à l’information.

Pour faire face à ces incitations, il vous faut dès maintenant développer une démarche RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) afin d’améliorer votre image auprès de vos clients et partenaires.

Pour tenir compte du facteur climatique en matière de sourcing, les professionnels devront orienter leurs choix d’approvisionnement vers des fournisseurs qui partagent un engagement en faveur du développement durable et privilégier des partenaires de proximité. Concernant la production, certaines techniques existent pour limiter la consommation des énergies, comme par exemple le « lean manufacturing ».

Pour résumer, la mise en place d’une logistique plus verte revient à changer de mentalité concernant : la gestion des risques, le sourcing des fournisseurs, les moyens de transport et la culture de l’entreprise. Réduire son empreinte signifie rechercher des matériaux et des ressources de remplacement, chercher de nouveaux moyens de sécuriser l’approvisionnement et minimiser les perturbations.

3. Continuer de faire face à la désorganisation de la supply chain.

Les perturbations que nous avons subies en 2021 ne vont malheureusement pas complètement disparaître pour cette nouvelle année. En effet, les pénuries de moyens, de matériaux et de personnes qui ont propulsé la chaîne d’approvisionnement dans l’actualité et dans l’esprit des consommateurs restent très présentes, et vont probablement se poursuivre pour un soulagement partiel annoncé en 2023. Les conteneurs se font toujours rares, induisant de forts taux de fret pour le transport des marchandises. Les matières premières sont également recherchées à cause d’une baisse de production mondiale et d’une reprise économique fulgurante après la crise sanitaire.

Pour rebondir en 2022, les entreprises de la supply chain vont, avant tout, rechercher la résilience : des chaînes d’approvisionnement agiles, diversifiées dans leurs options d’approvisionnement et de transport, associées à des plans d’urgence et à la visibilité.

En tant que secteur stratégique de l’économie mondiale, la supply chain est une industrie en mouvement, qui cherche constamment à évoluer pour s’adapter à son environnement. Cette année encore, les nouvelles technologies et l’automatisation sont les outils à apprivoiser pour optimiser son activité et rester compétitif. Il vous faudra également travailler votre politique RSE en s’engageant aux côtés de partenaires et fournisseurs possédant les mêmes valeurs. Enfin, il faudra se préparer cette année encore à faire face aux perturbations subies par la supply chain. En maîtrisant ces tendances, vous maximisez votre efficacité opérationnelle.

Découvrir nos autres articles : 

Des « perspectives solides » pour le transport de fret aérien en 2022

Des « perspectives solides » pour le transport de fret aérien en 2022

Pénurie des chauffeurs routiers : comment attirer et fidéliser les conducteurs de demain ?

Pénurie des chauffeurs routiers : comment attirer et fidéliser les conducteurs de demain ?

WMS et IoT : la parfaite combinaison pour des entrepôts intelligents

WMS et IoT : la parfaite combinaison pour des entrepôts intelligents