AKANEA » Procédures douanières » L’intelligence artificielle au service de la douane
L’intelligence artificielle au service de la douane

La technologie de l’intelligence artificielle voit son utilisation grandir dans l’ensemble des secteurs de l’économie mondiale, et modifie les processus et les métiers.

Les douanes adoptent de plus en plus cette technologie dans le but d’améliorer la détection de marchandises dangereuses, la lutte contre la contrebande et la fraude, et aussi pour faciliter et fluidifier le passage des frontières.

1. Le développement croissant de l’intelligence artificielle dans le commerce mondial

L’intelligence artificielle (IA) désigne l’aptitude d’une machine ou d’un logiciel à imiter la capacité de résolution de problèmes, la prise de décision et le comportement de l’esprit humain. Ces ordinateurs bénéficient donc des capacités quasiment humaines de raisonnement et d’apprentissage. Alors en quoi l’IA est-elle utile ? Et bien elle a l’avantage d’analyser et traiter une quantité astronomique de données en quelques fractions de secondes, contrairement à l’Homme.

Ces dernières années, le commerce en ligne a connu une croissance fulgurante et doit donc répondre à une demande de plus en plus forte. Entre les années 2021 et 2022, le e-commerce a gagné presque 900 millions d’adeptes dans le monde, soit une augmentation de 4.4%. En plus de voir une sérieuse augmentation du nombre d’e-acheteurs, la fréquence d’achat est également en hausse.

Pour satisfaire ces consommateurs qui sont toujours plus impatients et très attentifs au respect des délais de livraison, les e-commerçants doivent optimiser leurs opérations logistiques. Et pour cela, l’utilisation de l’IA est indispensable. En effet, ces technologies permettent aux professionnels de la supply chain d’automatiser une grande partie des opérations, de prédire et donc d’anticiper d’éventuels retards, et de faire les bons choix stratégiques concernant leur gestion. L’IA se trouve donc à plusieurs niveaux dans la chaîne logistique.

2. Comment l’intelligence artificielle s’intègre-t-elle dans le monde de la douane ?

Le secteur de la douane est souvent caractérisé par sa complexité, sa lenteur et sa rigidité, du fait des contraintes réglementaires qui peuvent menacer la fluidité des opérations de livraison.

Pour les commissionnaires en douane, qui doivent parfois réaliser plusieurs centaines de déclarations par jour, l’utilisation d’une technologie telle que l’IA est un véritable bénéfice. Cette dernière, en plus de réaliser ces déclarations rapidement et de manière automatique, réduit aussi considérablement les risques d’erreur humaines. Par exemple, dans le cadre du classement tarifaire, un algorithme entraîné à décoder la nomenclature douanière obtient un taux de fiabilité de plus de 97%.

Dans le vaste monde douanier, l’intelligence artificielle peut être appliquée pour différentes fonctions :

  • L’analyse des images de conteneurs maritimes,
  • La détection des anomalies lors des contrôles douaniers,
  • L’amélioration du ciblage pour les contrôles de cargaison,
  • La vérification et la perception des recettes des droits et taxes.
  • La recherche du classement des produits dans le Système Harmonisé (SH),
  • L’automatisation des saisies, transmissions et vérifications des déclarations douanières.

Il est à noter que l’utilisation de l’intelligence artificielle a pour objectif d’accompagner l’ensemble des professionnels de la douane dans leur quotidien, en leur permettant d’augmenter leur productivité, sans pour autant avoir vocation à les remplacer.

3. L’intelligence artificielle pour la facilitation des déclarations douanière

3.1 L’automatisation de la classification tarifaire

Lors de l’établissement d’une déclaration en douane, il est obligatoire de défini l’espèce tarifaire qui correspond à la marchandise. Ce classement tarifaire est la dénomination qui est attribuée à la marchandise, sous forme de code. Les 6 premiers chiffres de ce code représentent la position du Système Harmonisé (SH), système de désignation des marchandises applicable au niveau mondial.

Il peut être difficile mais surtout fastidieux pour les commissionnaires en douane ou les industriels de trouver le code correspondant à la marchandise à acheminer. L’IA, grâce à sa capacité de traitement de fortes volumétries de données, en plus de sa capacité d’apprentissage, apportera une réponse beaucoup plus rapide, et beaucoup plus fiable.

AKANEA s’est associée à Transiteo pour faciliter le quotidien des déclarants en douane. La start-up a développé la solution HS Code Finder, qui est capable d’obtenir les codes tarifaires harmonisés de tout type de produits, depuis et vers plus de 178 destinations. Cette IA identifie et détermine à partir d’un code à barre, du titre du produit, ou encore de mots-clés le code de votre produit.

3.2 La saisie automatisée

La réalisation des déclarations douanières réside grandement sur la récupération des très nombreuses informations contenues dans les documents de transport accompagnant les marchandises. L’une des tâches éreintante et chronophage du commissionnaire en douane est la ressaisie de l’ensemble de ces informations au sein d’un logiciel douanier, pour les transmettre à l’Administration des Douanes.

Avec l’intelligence artificielle, c’est désormais du passé. En effet, notre partenaire NABU a créé un algorithme capable d’automatiser le traitement des documents d’expédition :

  1. Les documents sont récupérés automatiquement et les informations utiles sont capturées.
  2. Les données collectées sont contrôlées puis transformées en données structurées et utilisables.
  3. L’IA, qui est connectée à votre logiciel douanier, pré-saisit chacune de vos déclarations.

On estime le gain de temps à 90% par déclaration. En tant que professionnel de la douane, cela vous permet de vous consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

L’usage de l’intelligence artificielle pour la réalisation des déclarations douanières présente plusieurs avantages considérables. On observe d’une part une augmentation de l’efficacité et de la précision des processus, fluidifiant les flux logistiques et les échanges mondiaux. Et d’autre part, la réduction des coûts supplémentaires liés aux erreurs humaines et aux retards de livraison. Enfin, la conformité réglementaire est assurée.

Et vous ? Vous laisserez-vous tenter par les services d’une IA ?

Ces articles pourraient vous intéresser :

DELTA IE : Akanea DOUANE se prépare à son arrivée en 2023 !

DELTA IE : Akanea DOUANE se prépare à son arrivée en 2023 !

La boîte à outils du parfait commissionnaire en douane

La boîte à outils du parfait commissionnaire en douane

4 conseils pour optimiser la fonction douanière en entreprise

4 conseils pour optimiser la fonction douanière en entreprise

Sommaire de l’article